07/04/2017

[Interview] Santiago : "Je rentre facilement en transe"

A l'origine projet solo, l'univers rock psychédélique de Santiago a plu à Hugo Bracchi, Félix Bourgeois et Thomas Subiranin qui l’ont rejoint. Aujourd’hui, Santiago ne fait plus cavalier seul. A l’occasion de leur participation au dispositif Starter 2017, nous les avons rencontrés et leur avons posé quelques questions. 

Combo95 : Si l’on revenait un peu à la genèse de Santiago et du projet ? 

Santiago : Avant, j’avais un groupe de garage rock en anglais. On avait enregistré un album avec Yarol Poupaud et pas mal joué dans les salles parisiennes. Au bout de 10 ans, ce duo a cessé d’exister. J’ai donc commencé à écrire des chansons seul. Je faisais aussi pas mal d’expérimentations avec des instruments comme le balalaïka, un instrument Russe, que j’avais amplifié. On peut dire que c’était de la musique de chambre, j’étais dans un petit appartement parisien et j’enregistrais sur mon ordinateur. J’ai rapidement eu plusieurs compositions, j’en ai sélectionné 5 pour les enregistrer. C’est comme ça qu’est né le premier EP. L’enregistrement se passait à Midilive, il a pris pas mal de temps car c’était assez compliqué de traduire l’ambiance « musique de chambre » dans un gros studio. Le mixage s’est passé avec Hugo Bracchi, qui est aujourd’hui mon bassiste. On s’est tout de suite bien entendu, on avait une réelle complicité musicale alors a germé l’idée de faire un groupe. Il a ramené Félix Bourgeois, le batteur et moi Thomas Subiranin, le guitariste. J’étais fan de la musique de Thomas, il sortait aussi des petits morceaux composés dans sa chambre. Cela fait maintenant 1 an et demi qu'on joue ensemble ! Les morceaux du projet que j’avais en solo ont été remixés et réarrangés. A côté, on a commencé à créer tous ensemble. C’est une sorte de transition. Même si cela porte le nom de mon projet solo, j’espère vraiment que cela devienne un groupe.

Combo95 : Cela fait un peu plus d’un an que l’EP « Aurore » est sorti. Après avoir passé une majeure partie de l’été en résidence avec tes musiciens pour enregistrer, le second EP sort en 2017. Tu peux nous le présenter un petit peu ? Diffère-t-il du premier dans le sens où vous êtes maintenant 4?

Santiago : On l’a enregistré à la plage, du coup ce n’est pas du tout la même ambiance qu’un appartement parisien ! Dans le premier EP, il n’y a pas du tout de batterie, j’avais utilisé quelques éléments percussifs, mais la base était uniquement sur de l’instrument à corde le texte et la voix. Alors que pour cet EP, on a vraiment fait un travail de son. On a bénéficié d’une résidence dans le sud de la France en plus du studio midilive. On voulait savoir ce que nous étions capables de produire tous les quatre. Les chansons sont composées et travaillées de façon très différente, sur un système de cassure. L’EP suit une ligne conductrice, même si se sont toutes des chansons à tiroir. Dans une chanson tu as trois ou quatre histoires. On retrouve une vraie cohérence de son, ce qu’il n’y avait pas dans le premier.

Combo95 : Vous portez un attachement particulier aux émotions, à la musique transe dont vous vous inspirez beaucoup. A quoi cela est-il dû ?

Santiago : Depuis que j’ai 13 ans je fais de la musique. La première fois que j’ai joué, c’est ce que j’ai ressenti. Je crois que je rentre facilement en transe. (Rires). A force de jouer, j’ai compris que c’était cette sensation que j’aimais dans la musique, un dépassement total. Il y a une notion de danger aussi. Dans la musique aujourd’hui, il y a moins cet aspect de danger, tu as ton album qui est bien mixé, les positions scéniques sont bien travaillées. J’aime vraiment cette idée d’imprévu. Je n’aime pas monter ce que l’on me demande de montrer.

Après, j’ai travaillé cet aspect transe quand j’étais aux Beaux-Arts de Cergy. Mes professeurs m’ont orienté vers la musique contemporaine. Je m’y suis beaucoup intéressé. J’allais souvent à la médiathèque, où je me suis fait une collection de rythmes de transe de tous les pays : Madagascar, Sahel, etc. J’ai samplé tous ceux qui m’intéressaient le plus. J’ai découvert les griots africains, de longs récits sur un fond musical, parfois rythmés uniquement d’un tambour qui fait rentrer totalement en transe. Je trouve qu’il y a une ambiance très moyenâgeuse dans cette transe-là.

Combo95 : Outre Starter, cette année semble particulièrement importante pour le groupe, le groupe est en pré sélection du mégaphone tour, fait partie du dispositif d’accompagnement Grand Zebrock d’Ile De France, les Nuits Désinvolt. Aurais-tu une explication à cette soudaine éclosion ?

Santiago : Je dirais que c’est la suite logique du travail que l’on a pu fournir. En tout cas, je suis vraiment content et c’est de bon augure. Cela fait maintenant 1 an et demi que l’on travaille à solidifier le projet. C’est donc la parfaite opportunité.

Combo95 : Avec ces divers accompagnements, tu as l’opportunité de faire beaucoup de résidences, que cherchez-vous à travailler ? 

Santiago : On a déjà eu l’occasion de faire pas mal de résidences où on a pas mal travaillé les aspects scéniques. Je voulais mettre en place plus qu’on concert, mais un véritable spectacle. J’avais vraiment besoin de conseils pour trouver la forme scénique correspondant aux morceaux avec des costumes par exemple.  

Propos recueillis par Maëlyss

  • Tous styles
  • Rock
  • Chanson
  • Pop / Folk
  • World
  • Electro
  • Rap, R'n'B, Soul
  • Reggae / Ska / Ragga
  • Jazz / Blues / Funk
  • Métal
  • Autres
  • UNM
    On The Road
  • Aayité
    Il y a de l'espoir
  • Dark and Jin
    Like A Rolling Stone
  • Boolumbal
    fuutablues
  • Holden Jules
    Mrs K
  • WILD SAGE
    Half Safe
  • DIAZOTT
    Quelque part
  • Attara Orchestra
    Abyāhati
  • Mister Il Slam
    Retour aux sources
  • ORUS
    petite métisse
  • Marty Brownn
    Une vie
  • DiXiT
    A bout portant
  • Migaso
    Il Brigante
  • Marion Madsoul
    Jade
  • NOVJARO
    Nowhere you can hide
  • T-Moon
    My Day
  • Blow Of Kidney
    We are Blow Of Kidney
  • Klangfeld
    Another
  • DeepKiss
    Remember
  • MiND
    Hold On
  • Jimcby Flow
    Nébhy(Longtemps) Pré-Prod
  • PACOTILLE
    La gloire
  • M16F
    CLAQUE TON 16
  • SEPTEMBER BOY
    KEEP WALKING
  • Red Off
    Lost in house
  • Stefan K
    DEPUIS TOI
  • Positiv' Sight
    Vitesse
  • Ave Tenebrae
    Les chants de Mnemosyne
  • Mister Vince
    T'as passé l'âge pour mourir
  • My fury cat
    les embruns
  • Erika Lernot
    J'aimerai
  • Fight
    Pozé gun
  • Akamba
    La chanson de Jeff (démo)
  • MAB
    Focus
  • Wakan-Tanka
    Bad Horse
  • Fight
    Absence
  • [Stömb]
    2015 - 06 Under the Grey
  • DJENKAFO
    Bara
  • Haunted Hunters
    City Girls
  • D'Austerlitz
    Mister Grey
  • DiXiT
    Tic tac rock
  • The Dom's
    I wanna talk about your love
  • Oyster Toaster
    Blackout (premix 1st shot exclue 95sounds)
  • Taking Over
    DYSFUNCTIONAL
  • BEARS SMOKE CIGARETTES
    Mobidick
  • Backayard
    darker shade of black
  • MLK
    Goudal blues
  • Old Men of Storr
    The drunken brown crab of Orkney
  • Sak'
    Leurs Efforts
  • Dock
    Mon Histoire
  • The Chrysdol Project
    Green eyes
  • Mekintown
    clair de lune
  • Ailleurs Reggae
    criticize
  • n o ï s e l e s s
    Rather Be
  • Mathyl
    Unforgotten dream
  • Fight
    Pete chenn la
  • Niko
    Kaos Rising
  • The Pringles
    The walk of shame
  • Fight
    Come
  • Amiral!
    Corruption
  • TO DE Y
    Cool
  • Liza Del Mar
    JARDIN DE AMOR
  • Prawn Shop
    Bedfellow
  • Pascal Rasmussen
    Ode à la plus belle des femmes
  • Cylsée
    L'ombra messatgièra
  • Neobled
    Les Monstres
  • LARSEN
    Marre
  • Bitch Slappers
    Disturbing stroll
  • Hover Dust
    Back to the wall
  • Storm Orchestra
    See The Roses Growing
  • Alex Ohen
    Elle Chante
  • MeloWaty
    My Love has a name
  • Impressions
    Où je vais
  • Ou2s
    Magma
  • Marika de
    Tout en grand
  • Spank Sinatra
    Hippy Day
  • Peter's Pain
    Get Up - Wonderful Days
  • Salia Kouyaté & Fôlikêlaw
    Mamadou
  • Smilord
    Il est peut être un peu tôt
  • Boolumbal
    ndunngu
  • Lion Thunder
    E alow
  • Ozymandias
    Trail of Tears (rough mix)
  • HELL-LINE
    Agoraphobia live 18/11/12
  • ORUS
    majda
  • Lovely Girls Are Blind
    Cochise
  • MUSHIN
    Childhood
  • DoD
    If i Die Tomorrow
  • Baron Rouge
    Wild Road
  • Lion Thunder
    Fresh
  • Balinger
    Reborn Again
  • The Heatens
    Keep away from fire
  • Positiv' Sight
    Du goudron et des plumes
  • Jagas
    ça ne sauvera pas le monde
  • BRJ
    Flying Niggas
  • Men Wearing Borsalino
    The Blues Calls Me
  • Backayard
    champion in the arena
  • Hollyblood Blvd
    Long Life To The Queen
  • Out Of My Eyes
    Break The Rules (Charli XCX Cover)
  • Niko
    Alone
  • Pourquoi pas!
    Le tango des veaux