Editer

Rock 70'S Editer

Perfecto Editer

Projet composé de Toni Rizzotti (ex-Enhancer), Mathieu Dottel (Bukowski), Jiu Gebenholz, Romain Sauvageon et Miguel Novais. Editer

Lire la suite

perfecto-music.com

Facebook

Twitter

Cergy, Sagy, Argenteuil.

Contact

Romain Editer

Non renseigné Editer

Non renseigné Editer

Non renseigné Editer

Biographie

Composé de Miguel Novais (guitare), Romain Sauvageon (batterie), Mathieu Dottel (guitare), Jiu Gebenholtz (basse, contre basse, piano) et Toni Rizzotti (chant, guitare), Perfecto est né en région parisienne sous l'impulsion de Miguel Novais. Le groupe écrit ses premiers morceaux courant 2016, après un temps de recherche, les 5 se construisent un univers axé stoner / rock et enchaînent sur quelques concerts pour se faire la main.
Pas vraiment satisfait, le groupe tente alors de retravailler ses chansons, en acoustique, les dénuant de tout son ou instrument électrique, pour en exposer la quintessence. Surpris par le résultat, c'est en août 2017 qu'ils décident de repartir de cette nouvelle mouture et de s'enfermer trois jours, dans la maison de famille de Romain Sauvageon, à Granville. Equipés d'un enregistreur numérique huit pistes et de quelques micros, ils enregistrent deux titres (December blues et It comes every night) et en profitent pour tourner deux clips avec les moyens du bord et surtout le savoir-faire de Ronan Lagadec (ronanlagadec.com).
Ces deux morceaux vont signer le début d’une nouvelle orientation, d'un changement de style.
En effet, la musique de perfecto s'étoffe, devient plus mélodique, plus visuelle, le genre musical du début, n'est plus.
Ils baissent le niveau de saturation, le tempo, ajoutent des chœurs à cinq voix, de la contrebasse, du piano, des guitares acoustiques.
Les cinq vont puiser des influences jusque dans la musique des années 50, 60, 70, dans la musique de film, on est plus du tout dans le stoner.
On ne sait d'ailleurs plus vraiment dans quoi on est, et c'est tant mieux. Août 2018.
Fort de son expérience acoustique, Perfecto a profité de l'année pour approfondir son style, expérimenter de nouvelles techniques d'enregistrement, utiliser divers instruments, chercher différentes manières de composer, jusqu'à essayer de partir des textes, desquels ils trouveront les mélodies de voix, à partir de quoi, ils écriront la musique.
Une multitude de chansons sont nées, ils en retiennent cinq, qu'ils vont coréaliser avec Clément Couvreur, chez lui, au Wrought Sound studio à Pontoise. Le résultat : 33 minutes de musique non-stop, plus précisément, cinq chansons intercalées de quatre interludes, une sorte de concept cinq titres.
Ils utilisent à présent toutes sortes de sons et d'instruments, synthétiseurs, piano, percus etc...
On est tantôt dans la musique à tiroir de Queen ou Pink Floyd, en passant par la pop des Beatles,
tantôt dans le bayou de Creedence, en passant par la soul de Percy Sledge ou Joe Cocker, le tout réactualisé à la sauce 2019.Une chose est sûre, on est à présent dans un rock qui se veut polymorphe et intemporel, un vrai voyage. Les titres "December blues et It comes every night" seront révélés respectivement en janvier et février 2019.
Le EP cinq titres éponyme suivra juste derrière.
Editer

Fiche technique

Non renseigné Editer

Non renseigné Editer

Non renseigné Editer

Commentaires

Soyez le premier à commenter !

X

L'email ne sera pas affiché sur le site

500 caractères maximum

Aucun commentaire

news
News
concerts
Concerts
Audio
Vidéo